Accueil > Événements scientifiques > Colloques > Atténuation ou adaptation ? > Atténuation ou adaptation ? Perspectives et prospectives environnementales (...)

Colloque 2021

Colloque CERES – 7 mai 2021 – en ligne

Interventions Salle Dussanne (selon situation sanitaire)

Atténuation ou adaptation ? Perspectives et prospectives environnementales et sociales

Mise en ligne des captations vidéos : https://www.youtube.com/channel/UCBhhwiuA_16V-6oV_2bxc7g 

Comité d’organisation : Marc Fleurbaey, Alessandra Giannini, Fanny Henriet, Magali Reghezza, Corinne Robert, Gaëlle Ronsin

Ce colloque organisé par le CERES cherche à mieux faire connaître ce centre de l’ENS, et à remplir son rôle de lieu d’échanges et d’interface entre les deux pôles sciences et lettres de l’Ecole, pour l’enseignement et la recherche sur l’environnement et la société. Le colloque réunira des chercheurs de l’ENS, PSL et au-delà, venant de disciplines diverses. Il sera largement ouvert aux étudiants de l’ENS et de PSL.

Langue du colloque : français et anglais

Le thème du colloque aborde les grandes stratégies qui sont explorées par les acteurs et décideurs face à la crise environnementale doublée de tensions socio-économiques dues aux coûts des mesures envisagées. L’atténuation vise à réduire l’empreinte écologique des activités humaines, pour freiner la dégradation des écosystèmes. L’adaptation cherche à pallier aux dommages environnementaux pesant sur les populations humaines, notamment les plus vulnérables. Il ne faut pas non plus oublier la restauration, qui cherche à réparer les dégâts pour revenir à l’état initial des écosystèmes. Ces stratégies ne sont pas exclusives, et se déclinent différemment selon les dimensions des limites planétaires transgressées dans la trajectoire actuelle. Elles requièrent compréhension scientifique des mécanismes naturels et analyse des processus sociétaux qui orientent les politiques et les comportements. C’est un domaine où science et action sont associées de multiples manières. L’objectif du colloque est de confronter les perspectives disciplinaires sur ces choix stratégiques et d’identifier des pistes de recherche, et de faire dialoguer chercheurs et étudiants d’horizons divers.

Le colloque comporte quatre sessions de 1h30, réunissant chacune trois présentations brèves (env. 20 min) suivies d’un échange de 25 min.

Programme : voir PJ 

Inscription obligatoire : https://framaforms.org/inscription-colloque-ceres-mai-2021-1613488436 

9:00 Accueil

9:15 Introduction 

9:30-11:00 Session 1 : Est-il encore temps pour l’atténuation ? (Modération : Marc Fleurbaey)

L’inertie des systèmes socio-économiques et des écosystèmes nous place-t-elle irrémédiablement sur une trajectoire où seules l’adaptation à un environnement dégradé et quelques efforts de restauration ciblés restent possibles ?

11:15-12:45 Session 2 : L’adaptation : défis scientifiques et pratiques (Modération : Magali Reghezza)

L’empreinte humaine sur le climat, global et régional, est désormais claire. L’adaptation au changement climatique est-elle une occasion de façonner une démarche scientifique véritablement interdisciplinaire, c’est à dire reliant sciences physiques et humaines, et transdisciplinaire, c’est à dire reliant recherche et action ?

12:45-13:00 Pause déjeuner

14:00-15:30 Session 3 : Avec qui ? Acteurs de transition (Modération : Gaëlle Ronsin)

Au cœur de la crise environnementale se joue une crise de gouvernance et de confiance dans les institutions. Mais l’action environnementale se développe à de nombreux niveaux et à diverses échelles. Acteurs locaux et innovations (technologiques) comptent autant, voire plus, que les plateformes intergouvernementales. Quelles sont les stratégies portées – et porteuses – aujourd’hui, entre atténuation, adaptation, sans oublier la restauration ?

15:45-17:15 Session 4 : Scénarios prospectifs (Modération : Corinne Robert)

Les choix stratégiques s’appuient sur des exercices de prospective cherchant à discerner les futurs possibles de la planète et des sociétés humaines. Quels sont les outils les plus pertinents, des plus numériques aux plus conceptuels, et quelles perspectives nous dessinent-ils aujourd’hui ? Celle d’une terre préservée, irrémédiablement modifiée, ou abîmée mais réparable ?

17:15 Conclusion 

Clôture 

Documents joints