Projets 21-22

Mission de terrain - Consommation d’insectes à La Réunion : entre tradition et modernité


Projet de KERDONCUFF Guillaume, M2 IMaLiS

Terrain de janvier 2022

Contexte

L’histoire de l’île de La Réunion s’inscrit dans celle de la colonisation, elle-même liée à l’esclavage et à l’engagisme, ainsi que dans celle de l’occidentalisation. Ces deux phénomènes ont conduit, localement, à la créolisation de la société réunionnaise. Cette créolisation constitue un mélange entre des apports culturels de
multiples origines sur l’île, et mène à la construction d’une forte identité culturelle. Cette culture est indissociable de la consommation d’insectes, celle-ci étant considérable sur l’île. Larves de guêpes et de longicornes (les zandettes) se consomment en friture par une grande partie de la population. Les chasser,
localement « les rôder », constitue également une part de la culture réunionnaise, et implique de nombreux savoir-faire, allant des saisons aux lieux de chasse en passant par les méthodes de capture et de préparation des larves, en fonction des espèces mais aussi des chasseurs (les « rodeurs »), selon les territoires prospectés, les héritages et les motivations individuels.. Les rapports des réunionnais aux insectes et à leur environnement sont multiples, complexes, et indissociables du contexte de modernisation qui existe à La Réunion depuis quelques décennies. Du point de vue anthropologique, l’étude de ces mêmes rapports permet une analyse de la société réunionnaise. L’évolution de cette dernière a modifié la manière de vivre sa créolisation. Mélange des années 1960-1970, le « tan lontan », et d’une modernité à outrance, la société réunionnaise est aujourd’hui partagée entre la conservation de ses traditions et la recherche de ressemblance avec un monde occidental perçu, parfois, comme un exemple.

Historique du projet
Initié en 2019 par Nicolas Césard (NC), maître de conférences d’anthropologie du Musée de l’Homme par un terrain de deux semaines, poursuivi en 2020 (NC), puis en 2021 par un stage de Master 2 du Muséum réalisé par Guillaume KERDONCUFF (Master SeB, Diversité Culturelle et Diversité Biologique), le projet concerne les savoirs et pratiques ethnobiologiques associés aux insectes et la place historique et culturelle de la consommation d’insectes dans la société réunionnaise. Le stage de Master 2 consistait en de multiples prises de contact et entretiens sur place, entre Février et Août 2021, et m’a conduit à la rédaction d’un mémoire.

Objectifs de la mission

La mission de Janvier 2022 implique nos contacts sur place, NC et moi-même. Ces contacts sont des chasseurs d’insectes rencontrés sur place lors de ces premières missions, ainsi que le conservatoire régional de l’Inventaire général du patrimoine culturel. Suite à plusieurs discussions avec un petit groupe de chasseurs
d’insectes expérimentés, référents du projet, il a été décidé en commun de faire connaître la pratique « traditionnelle » de la chasse des guêpes ainsi que celle des larves de coléoptères (zandettes) pour en valoriser les (bonnes) pratiques, et si possible les préserver.

Pour cela, nous avons proposé le dépôt d’une fiche PCI (Patrimoine Culturel Immatériel) sur les modèles des trois fiches déjà existantes pour le département de La Réunion et d’assumer la rédaction d’une première version basée sur les entretiens menés lors de nos
recherches. Cette première version sera soumise à discussions auprès des chasseurs référents.

D’autres modes de valorisation sont en cours de réflexion et d’élaboration, tels que le tournage d’un court-métrage sur le sens donné à ces pratiques par les pratiquants, ou encore la rédaction et illustration d’une bande dessinée décrivant la chasse et la consommation d’insectes.

Déroulé de la mission
- Du 4 au 11/01/2022 : Mission à La Réunion (1/2), prises de contact avec chasseurs, vendeurs et consommateurs, préparation des échanges sur place
- Du 11 au 25/01/2022 : Mission à La Réunion (2/2), présentation de la fiche auprès de 2 groupes de discussion, échanges et ajouts des nouveaux éléments.
- Mars/avril 2022 : rédaction de la fiche, relectures
- Le 14 ou 15/06/2022 : restitution orale du projet tutoré au CERES, journée d’études "Conservation en mouvement"

Le montage et la diffusion du court-métrage seront effectués ultérieurement.

Contact

CERES

■ Adresse postale
CERES
École Normale supérieure
45 rue d’Ulm
F-75230 Paris cedex 05

■ Direction
Magali Reghezza, Alessandra Giannini, Marc Fleurbaey

■  Reponsable pédagogique
Gaëlle Ronsin - gaelle.ronsin gmail.com

■ Administration
Ouissem Trabelsi et Micheline Rialet

Plan