Changement climatique : sciences, sociétés, politique

Changement climatique : sciences, sociétés, politique


 

Niveau : L/M

Semestre : S1

ECTS : 6

Responsables : Aglaé Jézéquel (LMD ENS), Hélène Guillemot et Amy Dahan (CAK, EHESS-CNRS)

Inscription : veuillez écrire à Aglaé Jézéquel : aglae.jezequel lmd.ens.fr 

Type d’enseignement : Séminaire de recherche

Volume horaire : 24H (8 séances de 3h) + 1 séance d’introduction de 3h

Horaire : Bimensuel les vendredis de 14h à 17h

Pré-requis : Pas de pré-requis nécessaire

Modalités de contrôle des connaissances : assiduité et compte rendu de séance

Le séminaire « Changement climatique : sciences, sociétés, politique », commun au Centre Alexandre Koyré et à l’Ecole Normale Supérieure, est consacré aux multiples défis que soulève le problème du changement climatique, au travers d’objets variés abordés en croisant les regards disciplinaires. Chaque séance du séminaire abordera une question vive relative au changement climatique avec deux présentations apportant (dans la mesure du possible) une approche des sciences de la nature et un éclairage de sciences sociales. Interviendront aussi des experts et des acteurs politiques, économiques ou de la société civile.

Séances : 17/09, 15/10 ; 29/10 ; 12/11 ; 03/12 ; 10/12 ; 21/01

Les séances se feront en présentiel (salles indiquées pour chaque séance). Un effort sera fait pour que certaines d’entre elles soient visibles ultérieurement par internet.

Le séminaire sera validable pour plusieurs cursus sur la base de la participation aux séances et du compte-rendu d’une des séances. Les modalités seront précisées ultérieurement.

 

Conférence : Bruno Latour "Quel est l’intérêt de parler de changement de cosmologie pour aborder le nouveau régime climatique ?" 

Replay 

 

La prochaine séance aura lieu le vendredi 12 novembre, 14h - 17h
À l’ENS, en salle Dussane (entrée 45 rue d’Ulm) 
Doutes, dénis, futurologies : quelques stratégies des acteurs du fossile face au changement climatique

  • Christophe Bonneuil - CRH

Acteurs politiques et acteurs industriels (Elf et Total) face au réchauffement climatique en France, 1968-1997

La découverte il y a deux ans d’un article alertant sur le réchauffement climatique dans la revue de Total en 1971 m’a conduit à une enquête sur ce que Elf et Total, champions pétroliers de la 5e République ont pu savoir du changement climatique d’origine anthropique depuis 1968. Cette enquête conduit à mieux comprendre, sans anachronisme ni amnésie, ce qu’était l’enjeu climatique comme signal faible (avant de devenir un problème public majeur au plan mondial), notamment dans la période 1968-73 au moment de la création du ministère de l’environnement (1971) et de la participation française au sommet de Stockholm (1972). Elle permet aussi d’éclairer, grâce notamment aux sources d’archives de ces entreprises, les connaissances, discours et stratégies des entreprises pétrolières face à la mise à l’agenda international de politiques climatiques entre 1985 et 1997 (Convention Climat, 1992 ; projet européens d’écotaxe depuis 1989, Protocole de Kyoto).

 

  •  Jean-Baptiste Fressoz - CRH

 

La « transition énergétique » : de l’utopie atomique au déni climatique, USA, 1945-1980.

Le climato-scepticisme et les stratégies de production d’ignorance des compagnies pétrolières ont déjà fait l’objet d’importants travaux. Cet article contribue à cette question mais en décalant le regard. Il s’intéresse moins au climatoscepticisme qu’à une forme plus subtile, plus acceptable et donc beaucoup plus générale de déni du problème climatique : la futurologie de « la transition énergétique », au sein de laquelle l’histoire, un certain type d’histoire de l’énergie, a joué un rôle fondamental. La force de conviction de la transition tient de son caractère ambigu, ambidextre, à cheval entre histoire et prospective, dans cette manière de projeter un passé imaginaire pour annoncer un futur qui pourrait l’être tout autant.

Suite du programme provisoire (certains des titres et des intervenants restent à confirmer)

  • 17 septembre - salle des Actes :
    Publication du 6ème rapport du GIEC : quoi de neuf ?
    Hervé Douville (CNRM) et Jean-Louis Dufresne (LMD)
  • 15 octobre - amphi Galois :
    Comment parler du futur en contexte de changement climatique ?
    Jenny Andersson (Sciences Po) et Sébastien Treyer (IDDRI)
  • 29 octobre - salle Dussane :
    La géo-ingénierie solaire est elle gouvernable ?
     Adrien Abécassis (Paris Peace Forum) et Thibault Lameille (LATMOS)
  • 12 novembre - salle Dussane : Doutes, dénis, futurologies : quelques stratégies des acteurs du fossile face au changement climatique Christophe Bonneuil (CRH) et Jean-Baptiste Fressoz (CRH)
  • 3 décembre - salle Dussane :
    Quelle crédibilité pour les trajectoires de décarbonation ?
    Stefan Aykut (Université de Hambourg) et Franck Lecocq (CIRED)
  • 10 décembre - amphi Galois :
    Le changement climatique vu d’Afrique
    Guillaume Blanc (Université Rennes 2) et Benjamin Sultan (IRD)
  • 7 janvier - salle Jaurès :
    Biodiversité et changement climatique : alliance ou rivalité ?
    Adrien Comte (CIRED) avec Rémi Prudhomme (CIRAD) ; Sandra Lavorel (Laboratoire d’Écologie Alpine)
  • 21 janvier - salle Dussane :
    Le changement climatique vu du Brésil
    Myanna Lahsen (INPE) - second intervenant à confirmer

 

Contact

CERES

■ Adresse postale
CERES
École Normale supérieure
45 rue d’Ulm
F-75230 Paris cedex 05

■ Direction
Magali Reghezza, Alessandra Giannini, Marc Fleurbaey

■  Reponsable pédagogique
Gaëlle Ronsin - gaelle.ronsin gmail.com

■ Administration
Ouissem Trabelsi et Micheline Rialet

Plan